J’ai cousu : le Tobin Sweater de Cashmerette #3

Aujourd’hui, je vais vous parler de ma troisième version du Tobin Sweater de Cashmerette. Comme vous le savez, j’aime beaucoup cette marque américaine de patrons dont j’ai déjà cousu plusieurs modèles (que vous pouvez retrouver sous l’étiquette Cashmerette). Le Tobin Sweater fait partie de ma sélection de patrons pour ma capsule automne-hiver 2021 dans le tableau « Pull ».

Le Tobin Sweater est un modèle de pull avec pinces de poitrine. Le patron propose 3 déclinaisons : une version bicolore avec un col roulé ouvert, une version unicolore en longueur tunique asymétrique avec un col roulé et une version bicolore avec une encolure ronde sans col. Le patron existe en format pochette et PDF (A4 et A0 avec calques de taille) de la taille 12 à 32. Vous pouvez également choisir entre 3 tailles de bonnets (C/D, E/F et G/H). Les marges de couture sont incluses (3/8 inch ou 1 cm).

Matériel


Tobin Sweater de Cashmerette
Patron pochette et PDF
Tailles : 12 à 32
Marges de couture incluses


Maille knitted merino double face
Acheté sur Driessen Stoffen
  • Patron PDF : 11,2 USD ou environ 11 euros (acheté lors du Black Friday 2019)
  • Impression du pdf en format A0 : 6 euros
  • Coupon de 3 m en maille « knitted merino double face » (acheté chez Driessen Stoffen) : 12€
  • Droit-fil et fil du stock

Réalisation

  • Cousu en taille 16 – bonnet C/D
  • Assemblé entièrement à la surjeteuse
  • Ourlets des manches et du bas du pull faits à la recouvreuse

J’ai choisi de coudre la version B qui est asymétrique et avec un col roulé. La seule modification que j’ai faite est de descendre les pinces de poitrine de 3 cm et de réduire un peu l’ampleur du pull au niveau des hanches (comme d’habitude). Je n’ai rencontré aucune difficulté durant la réalisation. Le montage est très simple et très rapide : couture des épaules, couture des manches, coutures des côtés, montage du col et ourlets.

Là où j’ai eu des difficultés, c’est au moment de faire les ourlets à la recouvreuse. Ma recouvreuse est la plus récente de mes machines et je l’utilise moins que ma machine à coudre et ma surjeteuse (logique). Du coup, je ne la maîtrise pas encore tout à fait. J’ai voulu mettre un fil polyester normal dans le boucleur pour que les ourlets soient moins visibles alors que d’habitude je mets du fil mousse (mais j’ai seulement 2 couleurs, noir et blanc). Dans l’ensemble, les ourlets sont ok, mais il y a des points qui ont sauté. En rangeant la recouvreuse, je me suis aperçue que j’avais mal enfilé le fil du boucleur … C’est agaçant, mais rien de dramatique pour le pull. Je me rappelle que je faisais aussi ce genre d’erreurs avec ma surjeteuse au début. Je serai plus attentive la prochaine fois et je pense acheter 1 ou 2 couleurs supplémentaires de fil mousse ainsi qu’un guide ourlet (parce que faire un ourlet bien régulier n’est vraiment pas évident).

Mon avis

Je suis vraiment très contente de mon nouveau pull. C’est cette version du patron qui me l’a fait acheter fin 2019 et j’ai acheté le tissu en 2020. Il aura donc fallu attendre début 2022 pour que je couse enfin ce pull ! J’ai beaucoup de tissus dont je sais exactement ce que je veux faire mais qui dorment plusieurs années dans mon placard avant d’être cousus (ce qui explique mon stock totalement hors de contrôle).

Le style du pull est assez différent de ce que je porte d’habitude. Moi qui suis plutôt attirée par les pièces très classiques (un jeans, un pull tout simple à encolure V, un t-shirt), j’adore le côté asymétrique avec de beaux arrondis aux ourlets. Alors bon, je vois bien que ce pull n’a rien d’extravagant mais il a tout de même ce tout petit twist qui manque parfois à ma garde-robe. C’est drôle parce que je suis sûre que c’est le genre de pièce que j’aurais adorée ado (mais à cette époque, j’aurais plutôt choisi une couleur orange hahaha).

Mon pull est très agréable, il est doux et chaud. Je ne suis pas sûre de la composition du tissu. Il était appelé knitted merino sur le site de Driessen Stoffen, mais je doute que ce soit réellement de la laine merino. Je pencherais plutôt pour de l’acrylique. Il faudrait que je fasse le test de la flamme avec une chute pour voir ce que cela donne. J’espère qu’il ne va pas trop boulocher. Il est vraiment parfait pour affronter le temps maussade et froid de ce mois de janvier.

Si vous voulez découvrir d’autres versions, cherchez #tobinsweater sur Instagram.

Et vous, avez-vous déjà cousu le Tobin Sweater ? Dites-moi tout !

Signature Hibbis - blog couture


4 commentaires sur “J’ai cousu : le Tobin Sweater de Cashmerette #3”

  • C’est vrai qu’il a un très joli rendu, ce pull. Comme je fais à peu près la meme taille que toi, ça m’aide à me projeter.J’ai cherché le tissu sur le site, mais il n’y est plus sous ce nom. Bravo, en tout cas!

    • Merci beaucoup, et ton message me fait tellement plaisir car c’est pour aider les autres à se projeter dans les vêtements que j’ai ouvert le blog. Concernant le tissu, il y a beaucoup de tissus temporaires chez Driessenstoffen (j’imagine qu’ils récupèrent des fins de stock). Bonne couture !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code