J’ai cousu : la combinaison Anissa de Chez Machine

Combinaison Anissa de Chez Machine - vue accroupie

La combinaison Anissa de Chez Machine fait partie de ma sélection pour la capsule printemps-été 2021. Cela fait un bout de temps que je voulais me coudre une combi-pantalon en double gaze et c’est enfin chose faite. Les couleurs du tissu ne correspondent pas vraiment à la palette que j’avais définie pour ma capsule, mais j’ai préféré utiliser un coupon de mon stock plutôt que d’encore acheter du tissu (oui, parfois je suis raisonnable comme ça).

La marque Chez Machine n’existe plus depuis décembre 2019. Il s’agissait d’une marque française qui proposait des patrons de couture pour femmes allant du 32 au 56. Les patrons étaient disponibles au format pochette ou PDF (A4, A3 et A0 avec calques de taille et la possibilité de choisir d’imprimer ou non les marges de couture).

La combinaison Anissa est une combi-short à l’encolure ronde, boutonnée sur le devant (ou dans le dos) et à manches courtes. Chez Machine propose gratuitement sur son site les extensions suivantes : des manches froncées, des manches longues ou 3/4 et des jambes de pantalon.

Matériel


Combinaison Anissa
Tailles : du 32 au 56
Marges de couture incluses ou non, au choix


Boutons à recouvrir 15mm

  • Patron pochette : 16€ (acheté chez Atelier Moondust en 2018)
  • Coupon de 3m de double gaze « jardin rose sur fond bleu » (Les Coupons de Saint-Pierre) : 25€
  • Boutons à recouvrir Prym (15 mm) : 4,90€
  • Fil, œillets, thermocollant, élastique (2cm de large) et chutes de lin-viscose du stock

La marque Chez Machine n’existe plus. Cependant, certains patrons de la marque sont disponibles chez Makerist. La combinaison Anissa est, quant à elle, disponible sur le site de Fier comme un paon dans un kit.

Réalisation

  • Cousue en taille 48
  • Assemblée à la machine à coudre
  • Finitions des marges de couture à la surjeteuse
Combinaison Anissa de Chez Machine - taille

Modifications apportées :

  • pinces de poitrine allongées et descendues
  • corsage allongé de 4 cm
  • ajout d’un élastique à la taille à la place d’un lien à nouer
  • ajout des jambes de pantalon

J’ai allongé le corsage de 4 cm afin que la ceinture se place au niveau des petites hanches (sous le ventre), comme cela est prévu sur le modèle. Cependant, comme vous pouvez le voir sur les photos, je ne porte pas la combinaison Anissa de cette manière. En effet, la fourche du pantalon est beaucoup trop longue selon moi. Si je place correctement le corsage, le pantalon pend entre mes jambes et je trouve cela plutôt désagréable et inesthétique. Je préfère donc remonter le pantalon et faire blouser le corsage au niveau de la taille.

En parlant de faire blouser le corsage, en remplaçant le lien à nouer par un élastique plat de 2 cm de large, le blousant se fait tout seul, sans que je doive resserrer ou faire un nœud. Malheureusement, cela m’empêche d’utiliser les poches dont l’ouverture est réduite.

Combinaison Anissa de Chez Machine - vue en pied

J’ai choisi de faire les parmentures dans les chutes du lin-viscose utilisé pour mon pantalon Jumpy. Quand je couds de la double gaze, je n’utilise jamais ce tissu pour les parmentures afin de ne pas ajouter trop d’épaisseur (en plus du thermocollant). Je privilégie le voile de coton, la viscose ou ce que je trouve dans ma boîte à chutes.

Pour les boutons, comme je n’avais rien qui me convenait dans on stock, je me suis décidée à tester pour la première fois des boutons recouverts. C’était vraiment très simple à réaliser. Comme la double gaze est un tissu un peu épais, je n’ai pas du thermocoller le tissu ou passer un fil de fronces. Je suis satisfaite du résultat, même si les boutons recouverts sont un petit peu « mémérisant ». En tout cas, c’est une bonne alternative à avoir sous la main quand on n’a pas de boutons qui nous conviennent et qu’on ne veut pas en acheter (un peu comme les pressions finalement).

Enfin, j’ai choisi de poser des œillets à la place de faire des boutonnières pour laisser passer le lien à nouer (que je n’ai pas mis). J’ai posé du thermocollant pour renforcer le tissu, suivi toutes les instructions et utilisé ma pince Vario. Malgré cela, les œillets sont tombés avant même que j’ai pu terminer la couture de ma combinaison Anissa. Et ce n’est pas a première fois que cela m’arrive. Donc si vous avez des conseils concernant la pose d’œillets, je suis preneuse (d’autant plus que maintenant je vais devoir rebroder autour des trous à la main afin d’éviter que le tissu ne se déchire ou s’effiloche, grrrrr).

Mon avis

La première chose à noter est que j’ai eu des compliments sur ma tenue quand j’ai porté ma combinaison Anissa. Elle ne passe pas inaperçue (elle n’est pas spécialement extravagante, mais elle s’éloigne de mon style habituel). Rien que pour cela, je suis super contente et satisfaite de ma combi. En plus, elle est très confortable. J’adore la double gaze, je pourrais (presque) ne porter que ça.

Combinaison Anissa de Chez Machine - vue de face

Il faut savoir que j’avais déjà cousu une combinaison Anissa en 2018. Après avoir fait une toile du corsage, j’avais décidé de faire une version sans manche, de modifier l’encolure ronde en encolure en V, d’allonger considérablement le corsage car j’étais enceinte de 6 mois.

J’avais constaté deux problèmes :

  • Il y avait quelque chose qui n’allait pas au niveau des manches, elles tiraient et mes mouvements étaient entravés. C’est pour cela que j’avais décidé de faire une version sans manche/à bretelles. Pour cette version-ci, j’ai décidé de mettre les manches mais elles tirent encore légèrement. Cela n’est pas gênant la plupart du temps, mais c’est embêtant si je veux lever les bras par exemple.
  • Les jambes tournaient. Cette fois-ci, j’ai pris un soin particulier à la découpe des jambes (en vérifiant plusieurs fois si le droit-fil était bien respecté) et malgré cela, le problème persiste comme vous pouvez le voir sur les photos. Alors, c’est beaucoup moins fort que sur ma première version mais la couture du côté se retrouve quand même sur l’avant.

Si c’était à refaire, je choisirais de réaliser une version sans manche, je raccourcirais la fourche du pantalon et je raccourcirais et affinerais les jambes. En attendant, j’espère qu’il y aura encore quelques beaux jours pour que je puisse profiter de ma combinaison Anissa avant de la ranger dans le placard jusqu’au printemps prochain.

Combinaison Anissa de Chez Machine - vue de dos

Si vous voulez découvrir d’autres versions, cherchez #chezanissapattern sur Instagram.

Et vous, avez-vous déjà cousu la combinaison Anissa ? Dites-moi tout !

Signature Hibbis - blog couture


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code