J’ai cousu : la chemise Archer de Grainline Studio sans manches

Blog couture : Archer sans manche en tissu Lise Tailor - vue de face

Aujourd’hui, je vous présente une version hackée de la célèbre chemise Archer de Grainline Studio. Je n’ai rien inventé car je me suis contentée de suivre le tuto très détaillé de Foursquarewalls proposé sur son blog. Je trouve le résultat absolument canon. La communauté couture est décidément pleine de ressources et très généreuse.

La chemise Archer est une chemise large avec une forme liquette qui est proposée avec 2 variations : la première version a un pli dans le dos et des poignets biseautés et la deuxième version a une basque froncée dans le dos et des poignets droits. Le patron est proposé au format papier (18$) et au format PDF en A4 et A0 (16$). La chemise est gradée de la taille 0 à la taille 18. Les marges de couture sont incluses (1/2 inch). Attention, le patron est uniquement disponible en anglais et utilise le système impérial.

Matériel


Chemise Archer
Pochette et PDF : 18$ – 16$
Tailles : 0 à 18
Marges incluses : 1/2 in


Popeline de coton “Daisy été”
Lise Tailor
  • Patron PDF (j’ai acheté le patron en 2013 et ma version n’a pas de format A0) : 16$
  • Popeline de coton « Daisy Été » de Lise Tailor (1,5m) : 27,60€
  • Fil à coudre assorti au tissu : 3,50€
  • 6 boutons achetés en solde chez Textilia (je ne me rappelle pas du prix)
  • Thermocollant du stock

Réalisation

  • Cousue en taille 16
  • Assemblée entièrement à la machine à coudre
  • Finitions des marges de couture à la surjeteuse
Blog couture : Archer sans manche en tissu Lise Tailor - vue de côté

Pour coudre ma chemise sans manches, j’ai suivi le tuto (en anglais) de Foursquarewalls. C’est la deuxième fois que je couds cette version hackée (ma première version est malheureusement trop petite). J’ai également déjà cousu la chemise Archer avec des manches.

La réalisation de cette chemise sans manches m’a demandé de la réflexion. Il faut jongler entre les explications du tuto et celles du patron qui sont à chaque fois en anglais. Il vaut mieux déjà avoir cousu une chemise et comprendre un petit peu l’anglais pour se lancer (après, rien n’est impossible quand on est motivé et patient). Notez qu’un sewalong est disponible sur le site de Grainline Studio.

Quand je suis passée à l’essayage après avoir monté le corps de la chemise, je me suis rendue compte que le tissu faisait deux horribles gros plis entre ma poitrine et mes aisselles. Pour résoudre le problème, j’ai cousu 2 pinces que j’ai tracées directement sur le tissu en portant la chemise. Alors, je vous déconseille cette technique. Ou en tout cas, dans mon cas, elle s’est avérée être plutôt bof. D’abord, les pinces font d’horribles petits becs à la pointe. Je ne comprends pas pourquoi, c’est la première fois que cela m’arrive et ce n’est pas très esthétique. Ensuite, le bord des pinces se retrouve dans l’emmanchure et ne va pas jusqu’au bout (puisque le tissu est déjà coupé sans tenir compte des pinces).

Au final, je pense que la chemise est mieux avec les pinces que sans. Cependant, la prochaine fois, je les tracerai avant de couper le tissu pour pouvoir mieux les placer. Je retiens que si je veux coudre des hauts sans pinces de poitrine, je dois absolument choisir un tissu fluide.

Blog couture : Archer sans manche en tissu Lise Tailor - vue de dos

Concernant les finitions, j’ai été quelque peu négligente puisque j’ai terminé toutes les marges de couture à la surjeteuse (oui, même celles des bandes de boutonnage au lieu de faire un rentré et surpiquer). Ce n’est pas dramatique bien sûr, mais des coutures anglaises auraient été les bienvenues.

Les emmanchures sont finies avec du biais que j’ai fait dans les chutes de mon coupon. Quant au col, j’ai réalisé la couture intérieure à la main et je n’ai pas surpiqué. Je n’aime vraiment pas coudre à la main (j’ai toujours peur de mal faire et de tout gâcher) mais je dois reconnaître que la finition est parfaite.

Mon avis

Bien qu’elle soit loin d’être parfaite, j’aime beaucoup cette chemise Archer sans manches. Elle est parfaite pour l’entre-deux-saisons. Le détail qui me fait totalement craqué est la basque froncée à l’arrière. J’ai déjà en tête plusieurs autres versions.

Pour mes prochaines versions, je penserai à agrandir les emmanchures et à accentuer le décolleté en V. Comme le tuto est montré sur une taille 4, je pense que je peux augmenter toutes les mesures sans problème.

Blog couture : Archer sans manche en tissu Lise Tailor - col
Blog couture : Archer sans manche en tissu Lise Tailor - boutons

À propos du tissu, il s’agit d’une popeline de coton « Daisy Été », issue de la collection Été 2020 de Lise Tailor. J’aime beaucoup cette marque, même si je n’adhère pas à leur stratégie marketing qui propose des collections éphémères et nous pousse à acheter dans l’urgence et sans réfléchir (dissonance cognitive, bonjour).

Quand j’ai acheté le tissu, je savais déjà exactement quel modèle j’allais coudre (et je m’y suis tenue, ce qui n’est pas toujours le cas). Cependant, en ressortant mon tissu, j’ai été étonnée de mon choix. Certes, je le trouve joli, mais les couleurs ne sont pas celles que je porte d’habitude. Je suis donc retournée voir la collection de tissus et j’ai compris mon erreur. Je n’avais probablement pas remarqué la différence de colorisation entre la viscose et la popeline. Sur la viscose, les branchages ont la même couleur que les fleurs, alors que sur la popeline, ils sont verts (et je n’aime pas trop le vert). Bon, encore une fois, rien de dramatique, mais si j’avais été plus attentive j’aurais soit pris la viscose, soit rien acheté du tout.

Je termine par une autre petite erreur que j’ai commise. En commandant le tissu, j’ai également pris une bobine de fil coordonné. Sur le site de Lise Tailor, vous pouvez acheter directement du fil assorti au tissu, c’est très pratique et vous évite de devoir aller en mercerie une fois le tissu réceptionné pour trouver le fil adéquat. Par contre, je n’ai pas acheté les boutons, alors que le site propose aussi des boutons assortis. Je les trouvais un peu cher. Certes, mais je n’ose même pas vous dire le temps qu’il m’a fallu pour aller dans une mercerie avec un échantillon de mon tissu pour choisir des boutons (cela se compte en semaines). Finalement, j’aurais préféré payer un peu plus cher les boutons et les avoir tout de suite, plutôt que de procrastiner durant des semaines.

Que ces « mésaventures » me servent de leçon : ne pas acheter dans la précipitation et, si le fil ou les boutons assortis sont disponibles, achète-les (même dans la précipitation).

Blog couture : Archer sans manche en tissu Lise Tailor - en marche

Si vous voulez découvrir d’autres versions, cherchez #archershirt sur Instagram.

Et vous, avez-vous déjà cousu la chemise Archer ? Dites-moi tout !

Signature Hibbis - blog couture


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code