J’ai cousu : la blouse Wendy de Sophie Denys

La blouse Wendy de Sophie Denys fait partie des patrons sélectionnés pour la silhouette « Autour de la chemise » de ma capsule automne-hiver 2020. C’est la silhouette qui est la plus complète à ce jour avec 2 chemises réalisées (Archer et Wendy) et un jeans (Safran). Il ne me manque plus que le gilet (qui est bien nécessaire en cette fin d’hiver).

Je suis très contente d’avoir enfin cousu un patron de la marque Sophie Denys. Je suis Sophie sur les raisons sociaux depuis plusieurs années, quand elle était encore Sophie Blossom et proposait des patrons gratuits. Je suis épatée par son évolution et la qualité de ses patrons. Il me semble que c’est la première fois que je vois une marque de patrons de couture qui propose un si large éventail de tailles (32-56) et plusieurs statures de patronage (1,60m – 1,68m – 1,76m).

Wendy est une blouse boutonnée avec un décolleté en V, un ourlet légèrement en arrondi et des manches bouffantes aux poignets. Il y a 3 options proposées : avec un volant faisant office de col, avec un volant qui fait tout le tour du boutonnage ou sans volant. Le patron est disponible uniquement au format PDF (A4 et A0 avec calques de taille). La blouse est gradée de la taille 32 à 56 dans 3 statures : 1m60, 1m68 et 1m76. Les marges de coutures sont incluses (1 cm).

Matériel


Blouse Wendy
Patron PDF : 11€
Tailles : 32 à 56 (3 statures)
Marges de couture incluses : 1 cm


Viscose “Shine Night”
Atelier Brunette


Boutons “Gems 9mm Night”
Atelier Brunette
Achetés chez Atelier Moondust

  • Patron PDF : 11€ (je l’ai payé 7,59€ grâce à une promo)
  • Viscose « Shine Night » d’Atelier Brunette : 19,99€/m (j’ai acheté mon coupon de 2m20 à 35,02€ durant les soldes et il me reste une petite chute)
  • 10 boutons « Gem 9 mm – Night » d’Atelier Brunette : 1,10€/bouton (acheté chez Atelier Moondust)
  • Thermocollant, support droit-fil et fil du stock

Réalisation

  • Cousue en taille 48 (stature 1m76)
  • Assemblée entièrement à la machine à coudre
  • Finitions des marges de couture à la surjeteuse

J’ai cousu cette blouse il y a pas mal de temps déjà (en 2020) donc je vais peut-être oublier quelques petites choses. Je n’ai pas eu de difficultés lors du montage. J’ai juste été un peu perturbée par les schémas utilisés dans les instructions car ils sont différents de ce qu’on voit d’habitude. Du coup, j’ai dû découdre mes premières coutures parce que j’avais mal interprété les schémas. Une fois que j’ai compris comment les lire, tout s’est bien déroulé.

Alors, je vous préviens, il y a des coutures à la main à faire. C’est l’une des raisons pour laquelle j’ai tardé à finaliser ma blouse. Je n’aime vraiment pas coudre à la main car j’ai toujours peur de gâcher tout mon projet. L’autre raison pour laquelle la blouse a mis du temps à être terminée est que j’ai mis une éternité à faire mon choix de boutons. Finalement, j’ai choisi de prendre des boutons de la même marque que le tissu (malgré le prix) pour qu’ils soient assortis. Mais, je ne suis pas sûre d’avoir fait le bon choix en prenant le coloris night (qui est plus gris/noir) plutôt que midnight (qui est plus bleu).

Une petite remarque concernant mon choix d’options pour la blouse. J’ai choisi de coudre une version sans volant. En essayant la blouse, j’ai remarqué que le décolleté était beaucoup trop profond, il m’arrivait vraiment à l’entre-sein. Je me demande si ce n’est pas dû à l’absence de volant. Si j’avais mis un volant, le décolleté aurait été un peu plus haut. Ou alors c’est dû à un « problème » morphologique que je n’ai pas identifié. Pour remédier à cela, j’ai d’abord cousu une pression, mais le rendu était vraiment moche. La patte de boutonnage tirait et s’ouvrait jusqu’à la pression qui était alors visible. Finalement, j’ai fait un point à la main là où je voulais que le décolleté se termine. La blouse ne se déboutonne plus mais j’arrive à la passer par la tête sans problème.

Si vous préférez suivre des explications au format vidéo, il y a un pas à pas disponible sur Youtube.

À porter avec :

Cette blouse a été pensée pour s’intégrer dans ma capsule automne-hiver 2020. Sur les photos, je la porte avec mon jeans Safran et mon body Ivonic. Il ne manque plus qu’un gilet pour me tenir bien chaud.

Mon avis

Je suis vraiment satisfaite de ma blouse (surtout depuis que j’ai fait un petit point pour maintenir le décolleté à la bonne taille). Elle est très légère et agréable à porter. J’avais un peu peur de ne pas aimer les manches bouffantes aux poignets, mais finalement, j’ai tellement vu ce détail sur des patrons que j’ai fini par aimer.

Je souligne une fois de plus le travail de patronage qu’il y a derrière l’éventail de tailles et les statures proposées. J’ai choisi la stature 1,76m pour mon 1,72m et c’est parfait (tant au niveau de la longueur des manches que de la longueur de la blouse).

Là où j’ai quelques appréhensions, c’est concernant le tissu et sa tenue dans le temps. Les tissus Atelier Brunette sont très beaux, mais aussi très chers. D’après ce que j’ai pu lire comme témoignages de différentes couturières, ils peuvent aussi s’avérer être très fragiles. J’ai pris un maximum de précautions en cousant avec une aiguilles microtex, en thermocollant et en surjetant là où je pouvais, mais malgré tout cela, j’ai peur que le tissu finisse par se déchirer au niveau des coutures. Je ne sais pas encore comment je vais gérer le lavage (peut-être dans un filet pour protéger la blouse ?).

En tout cas, il n’est pas impossible que je m’en couse une nouvelle version (pas tout de suite mais un jour) …

Si vous voulez découvrir d’autres versions, cherchez #sdwendy sur Instagram.

Et vous, avez-vous déjà cousu la blouse Wendy ? Dites-moi tout !



6 commentaires sur “J’ai cousu : la blouse Wendy de Sophie Denys”

  • Jolie réalisation! Je cherchais justement des retours sur ces patrons, j’aime beaucoup le patronage en 3 statures (team grande perche moi aussi).

  • J’aime beaucoup ta réalisation ! Pas étonnant car, le buste ressemble beaucoup à la blouse Camas de Thread Theory que je me suis cousue 3 fois. Je ne peux donc qu’aimer. Je te souhaite que le tissu résiste au temps (filet à linge impératif effectivement).

    • Merci ! J’ai le patron de la Camas depuis, pfiou, des années, mais je ne l’ai jamais cousu. Je ne suis pas sûre d’entrer encore dans le tableau des tailles d’ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

code