J’ai cousu : le Jutland Pants de Thread Theory

Je profite de ce premier article de l’année 2021 pour vous souhaiter, à toutes et à tous, que le meilleur pour cette nouvelle année. J’espère qu’elle sera remplie de projets créatifs, de partages autour de nos passions et d’étincelles. J’en profite également pour vous remercier de votre présence sur le blog.

L’histoire de ce pantalon a commencé le 24 novembre, soit tout pile un mois avant le réveillon de Noël, quand j’ai eu l’idée de coudre un pantalon de travail comme cadeau de Noël pour mon mari. J’ai immédiatement pensé au Jutland Pant qui correspondait parfaitement à ce que je recherchais. Je ne possédais pas le patron et j’ai attendu les promotions liées au Black Friday pour me le procurer. Ensuite, je me suis mise à la recherche d’une gabardine 100 % coton. J’ai probablement dû passer ma commande un soir où j’étais fatiguée parce que j’ai commandé 3 mètres d’une gabardine composée en partie de polyamide et avec une face déperlante, bref ce n’était pas du tout ce que je recherchais.

Nous étions donc presque mi-décembre et je n’avais pas mon tissu. Comme il est assez difficile de trouver de la gabardine de coton à un prix raisonnable (comme je n’étais pas sûre de moi et que j’avais déjà acheté un coupon qui n’allait pas me servir, je voulais limiter les frais) et que j’étais pressée dans le temps, j’ai choisi de commander un coupon de canevas de coton (100 % coton – 240 g/m²) chez Driessen Stoffen. Heureusement pour moi, ma commande est arrivée rapidement et le tissu correspondait tout à fait à ce que je voulais.

Bien évidemment, je m’y suis mise trop tard et j’ai vraiment dû coudre rapidement pour pouvoir être dans les temps. J’ai terminé de coudre le pantalon le 24/12 vers 2h du matin et il a pu être offert le soir du réveillon, ouf !

Le Jutland Pants est un modèle de pantalon pour homme. Le patron propose 2 déclinaisons : une version classique avec des poches arrières passepoilées et une version avec des poches cargo sur le côté, des genoux et un ourlet renforcés. Une doublure est proposée en option. Le patron existe en format pochette et PDF (A4 et A0 sans calque de taille) de la taille 30 à 45. Les marges de couture sont incluses (5/8 inch ou 1,5 cm). Les explications sont disponibles en anglais et en français.

Matériel


Jutland Pants
Patron pochette : 15,40€ – PDF : 9,62€
Tailles : 30 à 45
Marges de couture incluses : 5/8 inch


Canevas d de coton
Driessen Stoffen


Fermeture éclair (15 cm)
Achetée sur Rascol

  • Patron PDF : 6,08€ (acheté durant le Black Friday 2020)
  • Canevas de coton anthracite acheté sur Driessen Stoffen (3m mais 2,5m ont suffit) : 4,99€/m
  • Fermeture éclair achetée sur Rascol : 1,75€
  • Chute de coton du stock pour les poches
  • Bouton, fil et velcro du stock

Réalisation

  • Cousu en taille 39
  • Assemblé entièrement à la machine à coudre
  • Finitions des marges de couture à la surjeteuse

Ma première grande interrogation pour ce pantalon a été de choisir la taille à coudre. Je n’avais pas le temps de faire une toile (et cela aurait gâché la surprise). J’ai donc mesuré la ceinture de 2 pantalons que mon mari porte régulièrement et j’ai comparé ces mesures à celles du patron (j’ai directement mesuré la pièce de la ceinture sur la planche en prenant soin d’enlever la valeur des marges de couture). J’aurais également dû comparer les autres mesures du vêtement fini qui sont données dans le patron, mais je ne l’ai pas fait par manque de temps. C’était une erreur.

Le pantalon est un peu trop large au niveau de la ceinture (le tour de ceinture ne correspond ni au tour de taille, ni au tour de hanches puisqu’il se situe entre les deux). Mon mari le porte avec une ceinture. Je ne saurais donc que trop vous conseiller de bien mesurer les pièces sur la planche avant de couper car j’ai cousu une taille 39 qui s’est révélée être un peu trop large, alors que si je m’étais basée uniquement sur les mensurations de mon mari (tour de taille et tour de hanches), j’aurais cousu une taille 42 (et le pantalon aurait probablement été immettable car beaucoup trop grand).

Quand je dis que j’aurais dû comparer d’autres mesures du vêtement fini avec un pantalon de mon mari, c’est aussi parce que le pantalon s’est avéré être beaucoup trop long. Cela se voit bien sur les photos : les renforts de genoux arrivent sur le haut de son tibia. Du coup, mon mari a roulé le bas du pantalon pour les photos, mais je vais devoir raccourcir la cuisse de 8 à 10 centimètres, ce qui est assez conséquent. Pour information, je n’ai pas trouvé d’indication concernant la stature du patronage, mais mon mari mesure 1m82 (ce qui me semble être plutôt dans la moyenne). J’aurais pu éviter cela en comparant la taille de la couture du côté avec celle d’un pantalon de mon mari. Bref, comme disent les anglophones : measure twice, cut once !

Mis à part cela, le pantalon semble confortable. Il reste 2 détails qui me chiffonnent légèrement : une des poches avant ne se place pas bien et la doublure ressort (ce qui est très moche car j’ai choisi un tissu clair, ceci explique pourquoi mon mari a une main dans la poche sur les photos prises de face) ; et, il y a une tension sur l’avant du pantalon au niveau des poches avant que je n’explique pas. Rien de grave, mais si je devais refaire ce pantalon, j’y serai attentive.

Concernant la couture, c’est un projet qui prend du temps. Il n’y a rien de compliqué, mais il y a de nombreuses pièces (surtout si vous faites la version 2 comme moi) et de nombreuses surpiqûres. Les explications sont très claires. Je n’ai eu qu’une seule difficulté avec la braguette. Je n’avais pas fait la couture d’assise assez haute et je me suis retrouvée avec un trou sous le zip. Au lieu de faire des points à la main depuis l’intérieur du pantalon pour rattraper ça, j’ai fait une couture toute moche à la machine sur le devant. Quand on coud jusqu’à 2h du matin, on n’a plus les idées très claires.

Je regrette de ne pas avoir commencé plus tôt afin de vraiment pouvoir prendre mon temps sur les finitions. J’aurais aimé pouvoir m’appliquer davantage, notamment au niveau des surpiqûres. Néanmoins, j’ai adoré coudre ce pantalon. J’aime les longs projets avec de nombreuses étapes qui procurent un tel sentiment de satisfaction une fois terminés !

À porter avec :

Le pantalon a été cousu pour être un pantalon de travail. Il est destiné à être usé. Il sera très probablement porté avec des grosses chaussures et une polaire comme sur les photos.

Son avis

« Je suis très satisfait de ce pantalon et j’ai adoré l’idée que tu as eue pour ce beau cadeau. J’ai hâte de le voir avec les cuisses raccourcies pour le porter sans devoir rouler le bas du pantalon et, surtout, le retour d’un temps plus clément pour l’utiliser. Les poches au niveau du genou pour glisser un mousse auraient été géniales, mais je n’y aurais pas pensé si tu ne m’avais pas dit que c’était possible. J’aime le côté pratique des poches avec scratch, le fait qu’elles soient profondes et aussi les passants croisés à l’arrière pour pouvoir le porter avec une ceinture et éviter ainsi l’effet « plombier ». Merci ! » – Max.

Si vous voulez découvrir d’autres versions, cherchez #jutlandpants sur Instagram.

Et vous, avez-vous déjà cousu le Jutland Pants ? Dites-moi tout !



9 commentaires sur “J’ai cousu : le Jutland Pants de Thread Theory”

  • Bravo, il est très convaincant !
    Pour les poches qui tirent à l’avant, c’est probablement parce que les fonds de poche ne vont pas jusqu’au niveau de la braguette et ne sont donc pas fixés : comme il n’y a rien qui retient le sac de poche, la hanche tire dessus et le tissu a tendance à pocher juste au dessus de l’entrée de la poche.

  • Je ne sais par où commencer. Bonne année déjà et Merci. Ton article tombe à pic car j’allais me lancer de façon imminente sur un Jedediah de la même marque. Je vais donc mesurer par rapport à un pantalon qui lui va avant de me lancer. Merci pour ce retour bien utile ! Je trouve que tu n’as vraiment pas payé ton patron cher. C’était lors du Black Friday de leur site ? Il a du être ravie de ce joli cadeau ! En tout cas, je le trouve très beau et effectivement, en regardant de près, on peut noter tous les détails dont tu parles mais je le trouve très réussis et cela m’encourage à me lancer dans celui de mon amoureux ! Et…j’ai adoré lire le témoignage de ton mari !

    • Merci beaucoup Audile ! Effectivement, j’ai acheté le patron pdf pendant le Black Friday et il était à -50%. J’espère que tu auras du plaisir à coudre le Jedediah. J’ai hâte de voir ta version.

  • Eh non, pas cousu ce modèle mais le jeans quadra du même créateur et que j’ai beaucoup aimé aussi (ici, les pantalons de travail sont les jeans trop usés pour être portés à l’extérieur).
    Ta version est très réussie ! Heureusement que tu as vérifié la largeur avant ! J’avais fait ça aussi pour le jeans quadra car ce n’est pas évident de savoir où prendre les mesures pour un pantalon homme je trouve.
    Par contre, c’est bizarre pour la hauteur : ton mari est beaucoup plus petit que la stature de base ?

    • Merci Nabel ! Le jeans Quadra me fait aussi envie. C’est un des rares patrons de la marque que je n’ai pas encore … Peut-être l’année prochaine.
      Concernant la stature du patronage, je n’ai trouvé l’information nulle part mais mon mari mesure 1m82, ce qui me semble être dans la moyenne (en tout cas, il n’est pas particulièrement petit). Je vais ajouter cette info dans l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

code