J’ai cousu : le pull Annatol d’Anna Rose Patterns

Dès que j’ai vu le pull Annatol, j’ai craqué pour l’encolure et l’empiècement. J’adore les encolures en V et je trouve la découpe très sympa. J’ai été convaincue par les différentes versions proposées par la créatrice de la marque. Ma seul appréhension a été de coudre un patron de cette marque que je n’avais jamais cousue.

Je trouve qu’Anna Rose Patterns propose des patrons dans l’air du temps. L’esthétique est très belle (et le choix des tissus soigné). Le catalogue de la marque est assez fourni. Les plus anciens modèles n’étaient gradés que jusqu’au 44 ou 46, mais désormais la marque a augmenté son panel de tailles. Ce qui me chiffonne, c’est que les modèles sont toujours présentés sur la créatrice qui doit faire une taille 34 ou 36 et qu’il n’y a jamais de photos des modèles dans les tailles les plus grandes.

Aujourd’hui, la plupart des marques présentent leurs modèles dans au moins 2 morphologies différentes (enfin, peut-être pas la plupart des marques mais les marques que je suis comme Deer&Doe, Closet Core Paterns ou Maison Fauve). Pour moi qui fais une taille 48/50, c’est très important d’avoir un aperçu du patron cousu dans une grande taille avant de me décider à l’acheter. C’est ce qui m’empêche d’acheter d’autres patrons de la marque qui me font envie.

Annatol est un pull à la forme « boxy » (corsage ample et manches ajustées) avec une encolure en V et un empiècement également en V. Le patron propose 2 profondeurs de décolleté et 2 bandes de taille pour un effet plus ou moins blousant. Le patron est disponible au format papier et au format PDF (A4 et A0 sans calque de taille). Le pull est gradé du 34 au 52. Les marges de couture sont incluses (1 cm).

Matériel

Réalisation

  • Cousu en taille 48 (décolleté classique + blousant léger)
  • Assemblé à la surjeteuse
  • Couture des pointes de V et des ourlets à la machine à coudre

Le gros point technique pour la couture de ce pull est l’assemblage de l’empiècement triangulaire et de la bande d’encolure. Heureusement, il y a un pas à pas très explicite et richement illustré sur le blog de la marque. Par contre, je ne m’explique pas pourquoi ce pas à pas n’est pas directement inclus dans le PDF du patron.

J’ai commencé par poser du support droit-fil sur tous les bords coupés dans le biais afin d’éviter qu’ils ne se déforment. Ensuite, j’ai assemblé en suivant le pas à pas. Je n’ai pas réussi à être précise car impossible de marquer mon tissu à la craie ou au feutre effaçable. Heureusement, comme le tissu est noir et marbré de lurex, cela gomme les petites imprécisions. Je suis plutôt satisfaite du résultat. L’alignement des pointes des 2 V est pas mal du tout. Évidemment, la découpe est très discrète à cause du choix du tissu mais c’était judicieux pour une première tentative.

Je suis contente d’avoir choisi le décolleté classique qui tombe juste pile poil (en général, les décolleté en V tombe trop bas sur moi) et le blousant léger (pas besoin d’accentuer le côté « boxy » du pull).

Mon avis

Je vais commencer par parler du PDF. Il s’agit d’un seul document de 40 pages où se suivent les instructions de montage, des photos de présentation, le patron en A4 et enfin le patron en A0. Pour ma part, je préfère quand les instructions et les patrons A4 et A0 se trouvent dans 3 documents séparés. Non seulement c’est plus lisible, mais en plus, cela facilite l’impression (il ne faut pas réfléchir à imprimer seulement les pages du patron A4).

Je déplore l’absence de calques de taille, d’autant plus que toutes les tailles sont tracées avec le même trait mais dans différentes couleurs. Je ne comprends vraiment pas ce choix. Bien que je préfère quand il y a des calques de taille (économie d’encre et de papier), c’est compensé quand les différentes tailles ont chacune leur propre trait (plein, pointillé, tirets, alternance de tirets de tailles différentes, …). Mais choisir de faire des traits de couleur différente, je ne comprends pas, parce que très honnêtement, qui imprime ses patrons en couleur ? Pas moi en tout cas, vu le prix de l’encre (et le prix d’une impression couleur par rapport à une impression en noir et blanc).

En ce qui concerne le pull, je suis assez mitigée. Déjà, le tissu n’est pas d’une qualité folle : il gratte un peu (il y a un côté plus doux que l’autre) et j’ai déjà du couper plusieurs fils de lurex qui s’étaient échappés. Je trouve aussi que le tissu n’est pas aussi beau que ce que j’attendais. Je ne le trouve pas moche, mais disons qu’il est sympa, sans plus. Sinon, le pull est très confortable de par son ampleur. Les manches sont par contre vraiment très ajustées. Je ne pourrais pas porter un t-shirt à manches longues en dessous. Concernant le seyant général, on ne va pas se mentir, le pull n’est pas des plus flatteurs. Il me grossit pas mal. Après, si j’aime bien mon pull, est-ce vraiment important si les autres me perçoivent plus grosse quand je le porte ? Est-ce que ce que les autres perçoivent ou pensent de moi va m’empêcher de porter ce pull ? Clairement non.

En conclusion, je suis contente d’avoir cousu ce pull. Le détail de l’empiècement triangulaire me plaît vraiment beaucoup. Je ne sais pas encore si je m’en ferai une autre version. Je me reposerai la question à l’automne.

Si vous voulez découvrir d’autres versions, cherchez #pullannatol sur Instagram.

Et vous, avez-vous déjà cousu le pull Annatol ? Dites-moi tout !



2 commentaires sur “J’ai cousu : le pull Annatol d’Anna Rose Patterns”

  • Dommage que le tissu ne soit pas terrible, il rend très bien ce pull. Et je comprends que tu n’apprécies pas les manches trop serrées, moi aussi, j’aime pouvoir porter un tish à manches longues sous un pull.
    Et je suis tout à fait d’accord avec toi sur le coup des lignes du patron sur le PDF.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

code