Pourquoi commencer un blog en 2020 ?

Ma découverte des blogs

Je consomme des blogs depuis plus de 10 ans. À l’époque je ne suivais que quelques blogs mais très rapidement j’en ai découvert des dizaines et des dizaines. Actuellement, mon flux rss compte 160 blogs consacrés aux arts du fil (je trouve ça plus joli que de dire les loisirs créatifs, surtout que ce ne sont pas que des loisirs pour certain.e.s mais un travail) et une quinzaine de blogs sur d’autres thématiques.

À l’époque, je ne savais absolument pas ce qu’était un flux rss (bon soyons honnête, je ne sais toujours pas ce que c’est exactement mais j’ai compris le principe) et pour voir si un nouvel article avait été publié, je visitais un à un tous les blogs épinglés dans ma liste de favoris plusieurs fois par semaine. C’était long, mais il y avait un petit suspens avec parfois à la clé la bonne surprise d’avoir un nouvel article à lire ou le plaisir de relire d’anciens articles (chose que je ne fais plus jamais malheureusement par manque de temps).

Heureusement, aujourd’hui je n’ai plus à faire cela et je vois directement dans Feedly (c’est l’appli que j’utilise pour suivre les flux rss) les nouveaux articles. Avec plus de 160 blogs suivis, le travail serait trop fastidieux. Avant, j’en suivais encore plus mais j’ai récemment fait un tri et j’ai supprimé tous les blogs dont les liens ne fonctionnaient plus et tous ceux qui n’étaient plus alimentés depuis plusieurs années (avec parfois un petit pincement au cœur).

Depuis plus de 10 ans, je lis des blogs quotidiennement. Tout au long de ces années, ces blogs m’ont inspirée, appris, motivée, redonné confiance en mes capacités, répondu à mes questions, m’ont fait rêver, … Ma pratique de la couture et du tricot et mon rapport à ces activités ont été largement influencés par toutes ces personnes qui partageaient et partagent encore leur expérience sur internet. Et je les en remercie sincèrement.

La communauté

Les loisirs créatifs (dans mon cas, il s’agit bien de loisirs) m’offrent une bulle de fraîcheur dans mon quotidien, une évasion, une part de rêve. La couture et le tricot me captivent. Quand je suis occupée, je suis absorbée par ce que je fais et je pourrais y passer des heures (bon, en réalité, cela ne m’est plus arrivé depuis que j’ai des enfants mais j’imagine que ça reviendra un jour). Dans mon entourage, je n’ai personne avec qui partager ces passions.

À force de lire des blogs, j’avais l’impression de connaître certaines blogueuses. J’avais envie de parler d’elles et de ce qu’elles faisaient aux personnes de mon entourage avec le sentiment bizarre de ne pas savoir expliquer de qui je parle (c’est bizarre de parler d’une fille sur internet qu’on ne connaît pas mais dont on lit le blog, en tout cas, ça l’était à l’époque, j’ai l’impression que ça l’est moins maintenant car tout le monde suit sur les réseaux sociaux des personnes qu’il ne connaît pas).

La communauté ou blogosphère couture-tricot est en majorité un collectif bienveillant qui pousse à l’émulation créative. À la grande époque de Thread and Needles, j’ai rencontré via le forum d’autres passionnées de couture et de tricot de ma ville. Nous avons organisé des tricot-thés réguliers dans des cafés et c’était toujours de très chouettes moments. Certaines des filles rencontrées à cette occasion sont devenues des amies et nous organisons encore maintenant une soirée tricot entre nous une fois par mois.

Rencontrer des personnes que je n’aurais jamais rencontré autrement, parce que nous n’avons rien en commun mises à part nos passions, constater que cela suffit à nous rapprocher, se découvrir d’autres points communs et finalement créer des amitiés, je trouve cela magique. Et, avoir des amies avec qui parler couture, tricot, aller aux marchés aux tissus, aux salons créatifs, partir en « week-end tricot », c’est précieux. Tout cela grâce à internet, aux blogs, aux forums et aux réseaux sociaux.

Une nouvelle ère

En 2020, on peut le dire : l’âge d’or des blogs créatifs est révolu depuis un petit temps déjà. Personne ne peut le nier. De nombreux blogs ne sont plus alimentés ou ont été supprimés. Depuis le début de l’année, il existe même une initiative appelée le « Gang des blogueuses » qui vise à relancer la blogosphère couture en mettant un coup de frais et un coup de projecteur sur les blogs.

Malgré cela, je suis restée une grande lectrice de blogs. Par contre, je reconnais que je ne laisse quasiment plus jamais de commentaires. Et c’est dommage. Je pense que le manque de retours par rapport au temps investi (écriture, photos, mise en page) est un facteur majeur de l’abandon des blogs au profit de réseaux sociaux qui sont moins chronophages et où la reconnaissance est immédiate (nombre de likes, de followers, …).

Actuellement, ce sont les réseaux sociaux qui ont la côte et plus particulièrement Instagram en ce qui concerne les arts du fil. Les images sont devenues centrales. Nous sommes dans une ère du visuel et de la beauté. Tout doit être beau pour être attractif. De nombreux blogs sont de plus en plus professionnels (parce que certain.e.s se sont professionnalisé.e.s), par le design ultra moderne ou par la qualité des photos qui sont dignes de magazines.

J’ai aussi le sentiment que les exigences de la plupart des consommateurs sont très très élevées. Si le flux insta n’est pas cohérent, ne propose pas des photos parfaites, ou si le blog n’a pas un design moderne, épuré, et des photos irréprochables, alors il ne sera ni suivi, ni lu. L’image prime sur tout le reste, même au détriment d’un contenu de qualité. Mis à part pour les blogs plus anciens qui ont su fidéliser un lectorat, il me semble compliqué d’avoir de la visibilité sans répondre aux critères cités.

Photo by Carolyn V on Unsplash

Mais alors, si les blogs sont morts et que le blogging est une activité chronophage qui apporte peu de retours, pourquoi se lancer ? D’autant plus que je n’ai aucune connaissance informatique me permettant de « mettre les mains dans le cambouis » pour proposer un blog au look attractif, je ne suis absolument pas douée pour les photos (pourtant j’aimerais) et je ne pense pas apporter du contenu particulièrement innovant.

Tout d’abord, j’ai envie de participer à cette communauté en partageant moi aussi mes réalisations, mes petites astuces et mes inspirations. Les blogs m’ont tellement nourrie et inspirée depuis plus de 10 ans que je veux (enfin) rendre un peu la pareille en apportant ma toute petite pierre à l’édifice.

Ensuite, j’ai envie de proposer quelque chose qui manque selon moi : des réalisations dans les tailles les plus grandes. Même si il y a de plus en plus de personnes qui cousent dans les plus grandes tailles et partagent des photos (ce qui est génial), je reste toujours un peu sur ma faim quand je cherche des photos en taille 46 et plus d’un modèle particulier avant de me lancer.

Mais aussi, j’ai envie de garder une trace de mes réalisations. Je couds et je tricote depuis longtemps mais j’ai toujours ce sentiment que je ne fais rien. Avoir une compilation de tout ce que j’ai fait me permettra d’avoir une vue réelle de ce que j’ai réalisé, de garder une trace des modifications apportées et de mes réflexions par rapport au projet, et aussi de pouvoir plus facilement jeter ce qui ne convient plus car j’en garderai une trace sur le blog (je sais pas vous mais moi j’ai énormément de mal à jeter les réalisations que je ne porte pas).

Enfin, et c’est peut-être la raison la plus importante : j’ai envie de le faire. Je vois ça comme un petit challenge personnel. Je me demande si j’en suis capable et ce que ça va m’apporter. Je me lance sans pression, avec juste l’envie de m’amuser et d’explorer la blogosphère autrement.

Et vous, avez-vous ou avez-vous eu un blog ? Lisez-vous des blogs ? Vous êtes plutôt adeptes des réseaux sociaux ? Dites-moi tout !



20 thoughts on “Pourquoi commencer un blog en 2020 ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

code