Capsule Automne-Hiver 2020

Pour faire suite à mon article sur l’optimisation et la planification en couture, je reviens aujourd’hui avec ma capsule pour l’automne-hiver 2020. Je me suis beaucoup amusée à préparer cette capsule : chercher des inspirations, lister les patrons, créer les visuels, … Le résultat est assez satisfaisant.

Dans un premier temps, je me suis intéressée aux couleurs. Je n’ai pas suivi de méthode particulière, je ne connais ni ma « saison », ni les couleurs qui me vont ou non, je suis tout simplement partie des couleurs que j’aime porter en automne et en hiver. Ce n’est pas ce qui est préconisé dans la plupart des méthodes, mais c’est la manière dont j’avais envie de procéder.

Ensuite, j’ai fait un tableau d’inspirations avec différentes images trouvées sur Pinterest. J’ai épinglé des photos qui reflétaient les tenues et l’ambiance que je voulais retrouver. Ce n’était pas la partie la plus simple car on est assez vite noyé dans l’immensité du choix.

Finalement, à partir de mon tableau d’inspiration, j’ai identifié 5 silhouettes pour composer ma capsule. Chaque silhouette a été décomposée en patrons de mon stock . Je trouve ces silhouettes assez révélatrices des différents « moi » : celle que je crois que je suis, celle que je voudrais être, celle que je voudrais que les autres voient, … Néanmoins, elles me correspondent toutes d’une certaine façon.

Alors bien évidemment, je ne vais pas tout coudre (les journées ne faisant toujours que 24 heures). Le but est plutôt d’avoir des propositions de patrons à coudre parmi lesquels choisir mon prochain projet. Cependant, cette capsule n’est pas une contrainte ou un canevas strict de ce que je vais coudre durant les 6 prochains mois. Mon principal objectif reste de me faire plaisir. J’ai hâte de voir ce que les tenues que j’ai imaginées donneront une fois réalisées.

Les couleurs

Les neutres : noir, gris et blanc/écru

Ces 3 couleurs (ou non couleurs) sont celles que je porte toute l’année, quelle que soit la saison. Elles vont absolument avec tout. D’ailleurs, elles constituent, selon moi, une palette à part entière car je m’habille très souvent en noir, gris et blanc/écru. Ce sont mes indispensables.

Les basiques : bleu marine et bordeaux

Le bleu marine et le bordeaux sont des basiques car, outre qu’ils vont parfaitement avec les neutres (oui oui, même le bleu et le noir), ce sont les couleurs que je peux porter sur des grandes pièces comme les pantalons et les manteaux/vestes.

Les accents : vert sapin, bleu pétrole, caramel et jaune moutarde

J’ai choisi ces couleurs car ce sont celles que j’aime porter en automne et en hiver par petites touches. Concernant le camel/caramel/cognac (ou peu importe comment vous nommez cette couleur), je le préfère pour les accessoires (chaussures, ceintures, sacs). En effet, j’ai peur que ce coloris soit trop près de ma carnation et me donne l’air d’être toute nue si je le porte sur des vêtements.

Les absents : kaki et rose blush/nude

Je trouve que le kaki s’intégrerait très bien dans cette palette de couleurs. Cependant, je n’en porte pas car sa connotation militaire me dérange (à voir si je dépasse cet a priori). Quant au rose blush/nude, je trouve que c’est un très joli coloris pour l’hiver (à marier avec de l’écru et du gris clair par exemple) mais je n’ai aucun tissu ou vêtement de cette couleur.

Le tableau d’inspiration

Ceci est un extrait de mon tableau Pinterest sur lequel vous retrouverez toutes les références

Les silhouettes

J’ai décidé de travailler ma capsule autour de 5 silhouettes, qui sont décomposées en vêtements (et donc en patrons). Plusieurs pièces se retrouvent dans différentes silhouettes. Tous les patrons présentés sont déjà en ma possession. Je suis contente d’avoir respecté cette contrainte (bon, en réalité, j’ai tellement de patrons que ce n’était pas réellement une difficulté). Je n’ai pas encore choisi dans quel tissu j’allais coudre quelle pièce, mais mes tissus sont déjà triés par saison et ils correspondent plutôt bien à la palette de couleurs que j’ai composée.

Autour de la robe

La première silhouette s’articule autour d’une robe légèrement ample, plutôt courte (au-dessus du genou), à porter avec des collants et un gilet.

Les patrons choisis : la robe Tuileries de Cozy Little World et le gilet Cannelle de Christelle Beneytout ou le Driftless Cardigan de Grainline Studio.

Source de l’image d’inspiration : Whole Lot Of Lovely

Autour de la chemise

La deuxième silhouette s’articule autour de la chemise ou ses dérivés (chemisier et blouse boutonnée) à porter avec un jeans plutôt slim et taille haute.

Les patrons choisis : la chemise Albane de Chez Machine (la marque n’existe plus) ou la chemise Archer de Grainline Studio ou la blouse Wendy de Sophie Denys et le Ginger Jeans de Closet Core Patterns ou le pantalon Safran de Deer&Doe.

Source de l’image d’inspiration : Jacy Lenore

Autour du pull

La troisième silhouette s’articule autour d’un pull large à porter avec un jeans plutôt slim et taille haute comme dans la silhouette précédente.

Les patrons choisis : le Tobin Sweater de Cashmerette ou le sweat Linden de Grainline Studio ou le gilet Monceau / sweat Courcelles de Cozy Little World et les pantalons de la silhouette précédente.

Source de l’image d’inspiration : Girl With Curves

Autour de la mini-jupe

La quatrième silhouette s’articule autour de la mini jupe, à porter avec des collants et un pull boxy comme dans la silhouette précédente.

Les patrons choisis : la jupe Moss de Grainline Studio ou la jupe Brume de Deer&Doe ou la jupe Châtaigne réalisée à partir du short du même nom de Deer&Doe selon le tuto de Telle Estelle et les pulls de la silhouette précédente.

Source de l’image d’inspiration : The Hunt

Autour de la blouse

La cinquième et dernière silhouette s’articule autour d’une blouse qui se distingue par le choix du tissu (matière, couleur, texture), à porter avec un pantalon slim à taille haute et un gilet. Comme vous pouvez le voir, j’ai un faible pour les blouses avec un décolleté en V.

Les patrons choisis : la blouse Maya de Chez Machine (la marque n’existe plus) ou la blouse Idylle d’Atelier Scämmit ou la blouse Suun de PM Patterns avec un des pantalons proposés dans la silhouette autour de la chemise et un des gilets proposés dans la silhouette autour de la robe.

Source de l’image d’inspiration : Girl With Curves

Je suis vraiment contente d’avoir été jusqu’à la fin de cette première phase (la deuxième étant la réalisation des vêtements). J’éprouve un sentiment de satisfaction alors que finalement je n’en suis qu’au début. Néanmoins, j’ai déjà commencé à coudre quelques pièces que j’espère terminer rapidement. Finalement, je comprends pourquoi la création de capsules de saison a (eu) tellement de succès.

Et vous, avez-vous planifié une capsule pour l’automne-hiver ? Dites-moi tout !



4 thoughts on “Capsule Automne-Hiver 2020”

  • Wahooo ! Il est super classe cet article et quelle jolie collection.
    J’ai cousu deux brumes et j’en ai une 3eme coupée depuis que j’ai cousu ma nénuphar en molleton. Ce patron est vraiment super sympa, super confortable. J’avais lu qu’il taillait grand et il me semble que j’ai coupé une taille en dessous de d’habitude.
    J’avais tenté un châtaigne en jupe à l’ouverture de mon compte IG mais comme je n’ai pas les hanches marquées ça ne m’allait pas du tout.
    Et je rêve de coudre un slim ( mission impossible d’en trouver un qui me va vraiment dans le commerce) . Je commencerai sans doute par une coupe droite plus classique ( j’ai le patron du Joe de Chez Machine et un livre de patron sur le jeans) mais pour le moment je suis encore toute intimité ‘^^
    Bref .. j’ai hâte de voir tes jolies cousettes !

  • Quel boulot ! C’est super précis, cohérent… tu as du y passer un temps fou ! Moi je me suis contente de dessiner les patrons que je voulais coudre et d’y apposer une pastille avec le tissu correspondant. C’est déjà pas mal 😉 y a plus qu’à coudre maintenant !

    • Oh, merci beaucoup !Pour moi, ça prend bien plus de temps de tout dessiner et de faire les pastilles avec le tissu. ici, j’ai tout fait avec mon ordinateur et un logiciel de création d’image. En tout cas, j’y ai pris du plaisir. Maintenant, il n’y a plus “que” à coudre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

code